retour

Comment diminuer le taux de rebond ?

Votre site internet se porte bien, le trafic organique est en constante évolution, vous êtes bien positionné sur des mots-clés à fort volume… Mais votre taux de rebond reste élevé. Plusieurs théories répondent à cette problématique comme le manque de pertinence du contenu, une mauvaise expérience utilisateur qui fait fuir le visiteur… Mais qu’est-ce qui fonctionne réellement ? Comment diminuer le taux de rebond de votre site ?

faire baisser le taux de rebond

Qu’est-ce que le taux de rebond ?

Le taux de rebond est un indicateur de performances (KPI) qui indique le nombre d’utilisateurs rentrés puis sortis de votre site en ayant visité qu’une seule page. Cette métrique populaire dans le milieu du référencement naturel s’exprime en pourcentage : elle se trouve dans la plupart des rapports disponibles sur Google Analytics.

Quel est le taux de rebond moyen recommandé ?

Un taux de rebond acceptable se situe entre 40 % et 60 %. Être situé dans cette fourchette prouve que l’utilisateur est captivé par votre site et qu’il y trouve un contenu pertinent, correspondant à une requête tapée sur les moteurs de recherche. 

Que vous ayez un site vitrine ou e-commerce, voici quelques recommandations à prendre en compte en fonction de votre taux de rebond :

  • Au-dessus de 60 % : le taux de rebond est trop élevé, vous devez effectuer des optimisations sur votre site afin de le réduire.
  • Entre 40 % et 60 % : votre site possède un bon taux de rebond, essayez de le maintenir en appliquant quelques optimisations régulières.
  • Entre 20 % et 40 % : vous avez un taux de rebond excellent, faites le maximum pour rester dans cette fourchette.
  • Inférieur à 20 % : les sites en dessous de cette fourchette sont extrêmement rare : à moins que vous ayez un trafic faible et très qualifié, il se peut qu’un taux aussi bas soit dû à une erreur de paramétrage de Google Analytics. Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à télécharger Google Tag Assistant afin de corriger un éventuel problème.

Mais alors, quelles sont les astuces pour réduire le taux de rebond ?

baisse du taux de rebond

Optimisez votre UX design !

L’UX design est considéré comme le grand allié du taux de rebond. Pour améliorer votre expérience utilisateur, ne négligez aucun facteur : chaque détail compte.

Voici une liste non-exhaustive d’optimisations à appliquer sur votre site :

  • Créez un menu de navigation facile à utiliser et ergonomique.

  • Optimisez la navigation interne : accéder à une information doit être réalisable en 3 clics.

  • Ne négligez pas le fil d’Ariane : en plus d’être utile pour votre SEO, il permet à l’utilisateur de ne pas se perdre sur votre site.

  • Choisissez la bonne police d’écriture, la bonne taille, il faut que votre site soit agréable à visiter.

  • N’oubliez pas de sélectionner des images de bonne qualité : une façon efficace de captiver le visiteur.

Vous l’aurez compris : si vous respectez les normes de l’UX Design, le taux de rebond ne sera plus une statistique encombrante. Pour en savoir plus sur la symbiose entre le SEO et l’expérience utilisateur, n’hésitez pas à vous intéresser au SXO.

Votre contenu doit correspondre à la requête des utilisateurs

Une erreur qui revient beaucoup est le fait de créer du contenu uniquement rédiger pour le SEO, dans le seul but de “faire plaisir à Google” et gagner des positions. Le taux de rebond est certes une statistique SEO, mais elle est surtout basée sur ce que l’on propose au visiteur. 

Un robot n’interprète pas votre contenu comme un humain, c’est pourquoi il faut se mettre à la place de l’utilisateur. Prenez les mots-clés sur lesquels vous êtes bien positionné, rendez-vous sur les pages de votre site et posez-vous la question suivante : “mon contenu est-il adapté à la recherche du visiteur ?”.

L’information recherchée dans la requête doit être facilement accessible sur la page concernée. En seulement quelques secondes, l’utilisateur doit avoir trouvé ce qu’il cherchait.

Un dernier point à souligner sur la question du contenu : si celui-ci est trop long, l’information risque de se noyer dans la masse et l’utilisateur peut quitter le site en se disant qu’il trouvera celle-ci plus facilement ailleurs. C’est pourquoi il faut savoir aller à l’essentiel en choisissant le nombre de mots idéal pour votre contenu.

Optimisez le temps de chargement de vos pages

C’est une règle basique du SEO, mais si votre site possède un grand nombre de pages qui se chargent trop lentement, le pourcentage de visiteurs qui quitteront le site sera élevé. 

En plus d’augmenter votre taux de rebond, cette contrainte impactera votre nombre de visites. Pour rappel, la durée moyenne de chargement d’une page doit être inférieure à 2 secondes.

Vous risquez ainsi de passer à côté d’une conversion, d’un lead pertinent et vous obtiendrez un taux de rebond élevé à cause d’un temps moyen de chargement trop élevé.

N’oublions pas qu’un taux de rebond bas est généralement signe d’un taux de conversion important.

Incitez les visiteurs à naviguer sur votre site

L’objectif principal d’une diminution du taux de rebond est d’augmenter le nombre de pages vues par sessions. Pour cela, voici quelques astuces :

  • Créer des liens internes : en plus d’optimiser votre SEO, les liens internes permettent aux visiteurs d’obtenir des compléments d’informations pour leurs recherches. Plus vous ajoutez des liens avec des ancres pertinentes sur chaque page (page d’accueil, landing pages et articles), plus vous obtiendrez un trafic fluide sur l’ensemble de votre site.
  • Proposer de l’information complémentaire : La page est un article ? Ajoutez un bloc “article similaire” ; Une Landing Page ? Un élément “en savoir plus” ; Une fiche produit ? Ajoutez des produits similaires. L’idée est de donner un maximum de raisons au visiteur de rester sur votre site. Plus vous proposez du contenu associé qui correspond à la recherche de l’utilisateur, moins il partira après avoir visité la seule page positionné sur Google.
  • Ajoutez des Call to Action : c’est une méthode sous estimée, mais pourtant très efficace. N’hésitez pas à inciter le visiteur à s’abonner à votre newsletter une fois l’information recherchée acquise, d’inciter à envoyer une demande de devis ou encore si vous proposez un premier service gratuit de le mettre en avant.

En conclusion : mesurer et analyser le taux de rebond, c’est se mettre à la place du visiteur

Vous l’aurez compris, le taux de rebond est l’une des rares clés de performance SEO ou l’on doit penser à l’utilisateur et non à l’algorithme de Google. Si vous suivez nos conseils, le nombre de visiteurs qualifiés augmentera et ne se limitera plus qu’à un seul clique dans le moteur de recherche.

Diminuer votre taux de rebond c’est adopter plusieurs réflexes comme : identifier le nombre de pages vues pour y améliorer le contenu, être sûr que celui-ci correspond à la requête, aller régulièrement sur le tableau de bord de son site afin d’identifier les potentielles erreurs, ou encore diminuer le temps passé de l’utilisateur à attendre le chargement des pages.

C’est aussi être créatif : créer des liens internes pertinents, varier les CTA, soigner l’UX design… 
En appliquant nos conseils, vous obtiendrez un trafic qualifié, qui génère de la conversion et bien évidemment, un taux de rebond inférieur à 60 %.

Cet article vous a plu, partagez le :

Comment diminuer le taux de rebond ?

Votre site internet se porte bien, le trafic organique est en constante évolution, vous êtes bien positionné sur des mots-clés…

Quelle est la taille idéale pour vos contenus web?

Combien de mots faut-il pour se classer en première page de Google ? Quelle est la longueur optimale page pour…

Instant Experience : la publicité immersive de Facebook Ads

L’Instant Experience est un type de publicité proposé par Facebook Ads afin d’immerger un utilisateur après un clic sur une…